Pourquoi Buzău? – One Beer Later

Pourquoi Buzău?

Dès que la décision a été prise de revenir en Roumanie pour démarrer une brasserie artisanale (on ne savait pas encore qu'elle s'appellerait One Beer Later), Buzău a été le choix le plus évident.

La seule malterie de Roumanie est à Buzău, elle est à 4 km à vol d'hirondelle (l'oiseau de l'entreprise Lesaffre, le producteur de notre levure Lager). Une bière artisanale se doit d'utiliser les ingrédients locaux quand ils sont de qualité. C'est le cas, c'est un excellent malt!

L'eau a été un choix moins évident. Au départ, nous avions prévu d'aller la chercher sur la route de Siriu (je crois que c'était dans le village de Ciuta où de nombreuses personnes viennent remplir des bidons à la fontaine publique). Lorsque nous nous sommes installés dans les murs de l'usine de Legume și Fructe, nous nous sommes aperçus que l'eau de forage de cette usine alimentaire est excellente pour le brassage de la bière, en particulier pour les Ales. Il n'y avait donc plus aucune raison de faire autant de transports. Nous avons eu de la chance car les forages de Buzau sont de qualité très variable selon leur lieu et leur profondeur. Suivant les recettes, nous ajustons l'eau avec des minéraux qui sont ajoutés au moment du brassage (le plus souvent du gypse). Le profil minéral de l'eau est important, il est décidé suivant le type de malts utilisés, donc la couleur de la bière, l'amertume voulue (qui dépend du houblon et des minéraux, en particulier). Oui, tout est lié. La bière est un équilibre entre tous ses ingrédients. Et, l'eau est un ingrédient important en quantité (95 %) et en qualité.
 
Concernant les houblons, nous sommes un peu déçus de devoir les importer (ils représentent une petite quantité, au moins 5 kg pour 400 kg de malt dans un brassin standard). D'abord, les variétés de houblon que nous recherchons ne sont pas cultivées en Roumanie. Nous aurions probablement pu utiliser du houblon roumain de la région de Sighisoara pour notre Rock 'N' Beer, notre Czech Lager. Mais il s'avère qu'il est difficile de s'en procurer car la production roumaine ne suffirait déjà pas à alimenter toutes les brasseries industrielles de Roumanie. Cependant, nous brassons essentiellement des bières inspirées des styles artisanaux américains (American IPA, American Amber Ale, American Pale Ale, American Stout...) Nous ne pouvons donc pas nous passer de l'importation de houblons.
 
Nous nous fournissons souvent à une coopérative de houblonniers américains qui sont des producteurs cultivant en famille mais qui savent s'associer pour être plus forts, un principe que nous aimons beaucoup! D'ailleurs, notre fournisseur de malt de Buzau s'appelle Soufflet Malt Romania. C'est aussi une entreprise familiale (récemment, les Soufflet ont décidé de vendre leur société à une coopérative française).
 
Le dernier ingrédient pour brasser et fermenter la bière est la levure. Pour cet ingrédient magique, il n'y a pas le choix, il n'y a aucun producteur de levure en Roumanie. Nos levures viennent d'Autriche et de France, elles représentent 1 kg par brassin. L'un de nos producteurs de levures est aussi une (grosse) entreprise familiale, les Lesaffre.
 
J'aurais pu parler d'autres ingrédients pour "améliorer" la bière, mais nous n'en utilisons pas! Lorsque c'est possible, nous préférons éviter tout additif (ou filtration). Ainsi, le fond de nos bouteilles peut présenter un petit dépôt de levure comme certaines bières belges.
 
Tous les ingrédients de nos bières sont listés sur l'étiquette: eau de forage, malts, houblons, levure. Rien de plus, rien de moins! Ce qui ne gêne en rien la bonne conservation d'une bouteille. Ça fera certainement l'objet d'un nouvel article dans ce blog.
 
François-Xavier, One Beer Later

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés